Sara

Auteur et illustratrice, la plupart des albums de Sara sont sans texte. Tous sont faits en papier déchiré :

« J’utilise cette technique parce qu’elle me permet de faire passer des sensations et des émotions de manière immédiate. Ce que voit le lecteur ou le spectateur ce sont des silhouettes. Son attention est requise. Il doit prendre le risque de penser par lui-même sur ces images. Ce que je mets en scène, c’est un théâtre d’ombres dans lequel le spectateur est aussi auteur. Il est auteur de son regard. Il doit écouter ses sensations, ses états d’âme, ses émotions pour entrer dans ces albums sans texte. La déchirure est la faille par laquelle se précipite tout ce qui, dans notre être, aspire à dire quelque chose d’inexprimé. Quelquefois j’ajoute du texte. Dans ce cas, le texte est une rampe à laquelle s’accrocher pour descendre l’escalier qui conduit à ses émotions profondes.» ( Sara)

Parmi les nombreuses distinctions Sara a obtenu La Pomme d’or (Golden apple) à Bratislava en 2005.

Publie essentiellement au Seuil, aux éditons Thierry Magnier, à La joie de Lire, Bilboquet, Circonflexe. Cf. aussi Le journal d’Alma Soror auquel elle collabore activement.