Philippe UG

PHILIPPE UG

1/ mon meilleur ami, c’est l’ordinateur ! Non en fait, c’est mon meilleur pinceau ! c’est mon meilleur outil ! je ne vis pas avec mon ordinateur ! Par contre, comme pinceau, comme outil, c’est cool mais c’est redoutable. Je lui fais faire ce que je veux qu’il fasse, ce que je veux faire et pas ce que, lui, sait faire. C’est un outil incroyablement fort mais l’homme en face, il doit faire quelque chose ! Dès qu’on fait un truc à l’ordinateur, c’est beau ! c’est comme le pop-up ! c’est beau, c’est retro luminescent ! l’écran, il brille ! la moindre merde sur l’ordinateur, elle est belle ! vous l’imprimez, elle est moche ! vous n’avez pas remarqué ça ? en fait, vous voyez, l’ordinateur, ce n’est pas mon ami, pas mon ami du tout même ! ! c’est un combat ! je dois le maîtriser comme un cheval sauvage ! mais je passe quand même tout mon temps avec lui, à le toucher, à le tripoter ! ! !

2/ j’aime bien le bleu, oui mais j’aime bien le blanc, l’orange. Pourquoi ? j’aime toutes les couleurs, l’absence de couleur… les couleurs, je les utilise en fonction de mon projet ! ça peut être le fluo ! comme dans « Fuck » sur FUKUSHIMA, ça c’est mon vrai travail. Il y en d’autres comme ça. Avec une autre esthétique. C’est 30 ans de ma vie. C’est 200 livres à 100/120 exemplaires que personnes ne connaît qui sont dans des collections privées.

3/ j’aime bien travailler. J’essaie de travailler, je parle de travail artistique parce que là dans un festival, ce n’est pas du travail, je fais le guignol, j’essaie de travailler que à l’heure de l’apéritif ! un apéritif peut durer. Tant qu’il fait jour, moi je préfère être dehors. J’ai un grand jardin. Mon chien me sort jusqu’à ce que soit il pleut, je rentre et je travaille, soit il fait nuit, je rentre et je travaille, et c’est à l’heure de l’apéritif ! le problème est que l’apéritif ne peut pas durer 3 heures mais en 3 heures j’ai le temps de travailler ! Je mets la musique à fond. Je découpe du papier. Je mets des couleurs. Je m’assois devant mon ordinateur. C’est génial ! c’est la fête ! je ne suis pas du tout du matin ! le matin je jardine, je m’occupe des fleurs, des animaux. J’ai cette chance-là, c’est de bosser quand je veux ! alors quand il pleut, je bosse beaucoup ! quand il fait beau, je ne fous rien, l’été, il fait trop bon. Comme les enfants, je suis en vacances ! je peux dormir aussi !

4/ peur de quoi ? j’ai peur comme tout le monde ! comme les enfants ! ou regarde, FUKUSHIMA ça correspond à une vraie angoisse générale. En fait, super question, mon angoisse va monter ! !

5/ j’ai plein de projets. Il y a plein de trucs. Je vais faire des livres avec DIROSA car j’aime bien travailler avec d’autres artistes. Ça m’est déjà arrivé avec les SHADOCKS, VASSARELY… Je vais travailler avec une jeune illustratrice super bonne, Anne BRUNI. J’aime beaucoup son travail et j’ai réussi à la décider de travailler avec moi ! j’ai aussi envie de faire une histoire de prince ! j’ai fait une histoire de princesse au nez sensible où il est question de l’odorat. Je voudrai faire une histoire de prince indien aux pieds agiles ! Les cornacs dressent les éléphants avec les orteils ! Il y a un livre déjà fait dans ma tête ! sur les hindous, comment dresser un éléphant ! j’ai eu un chien cet été et ça a été dur de le dresser ! pour faire une histoire de va-nu-pieds, de migrants, pour faire un pendant à la princesse que je trouvais un peu blonde Lepéniste ! ! Je vais faire un livre sur les fleurs, un autre sur les voitures… j’aime tout, la délicatesse et la violence, la nature et la vielle, le problème, c’est que j’aime plein de truc et les gens ne sont pas habitués ! j’ai pleins de styles ! « je » est « plusieurs » ! ! j’ai une grande chance : c’est que je peux faire plein de livres. Dès que j’ai une idée, je peux le faire. C’est exceptionnel ça. Si jamais je n’ai pas d’éditeur, alors que mon éditeur m’en fait deux ou trois par an et dès que je lui amène un truc elle le fait, ce qui est hyper cool, je fais mes livres en sérigraphie : c’est moi qui les fais, donc je peux faire ce que je veux ! avec les formats que je veux, tous petits, très grands, avec les styles, les thèmes que je veux… c’est royal ! c’est si j’ai plus d’idée que ce sera la misère ! ! !

Category

Reportage 2017