Le rendez-vous des professionnels

Un ensemble de rencontres avec les illustrateurs  (tables rondes, conférences, débats et master class) réservé prioritairement aux professionnels du livre et de l’illustration, aux bibliothécaires et médiathécaires, aux étudiants des écoles d’art et aux médiateurs culturels.

 

La biennale 2019 propose une formule sur deux journées

le rendez-vous professionnel – Journée 1 : le vendredi 27 septembre toute la journée

le rendez-vous professionnel – Journée 2 : le samedi 28 septembre matin

JOURNÉE 1

Vendredi 27 septembre / Espace Villars

Médiatrices : Anne-Laure Cognet et Lucie Cauwe

9 h 15 : accueil des participants

9 h 55 : ouverture

10 h – 11 h 30 :

À quoi rêve Nikolaus Heidelbach ?

À l’enfance, la vraie. Histoires tendres et cruelles, absurdes et émouvantes. Adultes effarouchés : défense d’entrer ! Pour les autres, c’est à Moulins que vous aurez la chance de rencontrer cet illustrateur allemand à la parole si rare en France.

11 h 30 – 12 h 30 :

On ne va pas en faire tout un monde ?

Mais si. En 1999, Antonin Louchard et Katy Couprie réinventent le genre de l’imagier avec Tout un monde, qui lance un nouvel éditeur : Thierry Magnier. Chapeau ! Mais au fait qu’est-ce qu’une image ?

12 h 30 – 13 h 30 : Déjeuner sur place

13 h 30 – 14 h 30 :

Métamorphoses du livre

La graphiste Fanette Mellier et l’illustrateur Adrien Parlange se saisiront du livre et, sous vos yeux éberlués, le feront disparaître. Réapparaître. Disparaître. Réapparaître…

14 h 30 – 15 h 30 :

L’image est voyage

Comment traverser une forêt, un lac, une ville ou un pays lointain ? Trois voyageurs de l’album viennent à Moulins : Anne Brouillard, en train. Laurent Corvaisier, à dos d’oiseau. Et Junko Nakamura, à pied, son panier sous le bras.

16 h – 18 h : Les illustrateurs reçoivent les participants du rendez-vous professionnel au milieu de leurs œuvres dans les divers lieux d’exposition

 

JOURNÉE 2

Samedi 28 septembre / Espace Villars

Médiatrice : Anne-Laure Cognet

9 h 30 – 11 h  :

Maître chat, l’éléphant et les groseilles

C’est avec les livres les plus différents que l’on fait une bonne bibliothèque. Versez un peu de sérigraphie, un zeste d’aquarelle et quelques crayons. Mélangez imagiers, narrations et poésie. Vous obtiendrez les talentueux Blexbolex, Gilles Bachelet et Joanna Concejo. Pour une rencontre totale sur l’album jeunesse.

11 h  – 12 h 30 :

Topor n’est pas mort

« Mes dons remarquables pour les arts plastiques apparurent dès ma plus tendre enfance. Déjà, je manifestais un talent exceptionnel. À trois ans, je gravais dans la purée, à la fourchette, des Klee qui stupéfiaient ma famille. » Roland Topor, Mémoires d’un vieux con (1975). Pour veiller sur la mémoire de Topor, dessinateur hors norme dont le trait et l’humour nous manquent tant : Nicolas Topor, son fils ; Alexandre Devaux, son exégète attitré ; et Frédéric Pajak, son éditeur le plus acharné.

14 h – 18 h : Libre circulation dans les expositions, participation aux lectures et performances, et signatures à la librairie du festival.

L’inscription préalable est indispensable et les frais de participation sont de 35 € pour les participants à la journée 1 ; de 20 € pour les participants à la journée 2 ;  ou de 50 € pour le rendez-vous complet (journée 1 + journée 2).

Les intervenants

Anne-Laure Cognet : spécialiste en littérature de jeunesse, elle a exercé différents métiers dans le monde de l’édition, en France et en Angleterre : Fête du livre de jeunesse à Saint-Paul-Trois-Châteaux, mission Europe à la Bibliothèque de France, presse spécialisée, etc. Elle est aujourd’hui éditrice des Beaux livres aux éditions de La Martinière.

Lucie Cauwe : précédemment journaliste au grand quotidien généraliste belge « Le Soir », Lucie Cauwe s’est intéressée dès la fin des années soixante-dix à la littérature jeunesse dont elle est devenue, au fil des années, une spécialiste reconnue et incontestée. Son site de journaliste indépendante « LU cie & co – Livres utiles » reste une référence absolue pour les professionnels du livre et de la lecture et les amateurs de livres pour enfants.

Alexandre Devaux : historien d’Art et auteur, il est un des rares spécialistes de l’œuvre de Roland Topor. Commissaire, avec Céline Chicha-Castex,  de l’exposition « Le monde selon Topor » à la Bibliothèque nationale de France en 2017, incomparable connaisseur de la vie et de l’œuvre du maître, il a publié de nombreux textes biographiques ou critiques et a réalisé des choix iconographiques : « L’aventure artistique de Roland Topor » dans le catalogue de l’exposition BNF, « Topor, voyageur du livre » Volumes I et II tous publiés aux éditions Les cahiers dessinés.

Frédéric Pajak : peintre, dessinateur et écrivain, il a publié de nombreux livres  dont L’immense solitude, Mélancolie, et la suite des Manifeste incertain, inventant un genre particulier : le livre avec dessins. Ce passionné de dessins d’artistes internationaux a créé et dirige depuis 2001 « Les cahiers dessinés », un travail éditorial exemplaire qui porte à la connaissance du public des œuvres peu connues ou dont les éditions sont épuisées. Il a déjà consacré quatre importants volumes à Roland Topor.

Nicolas Topor : fils de Roland Topor né en 1963, il coécrit et dessine à 9 ans avec son père Un monsieur tout esquinté, puis sous son seul nom à 13 ans Récits d’expéditions en Lagunie. Étudiant en peinture aux Beaux Arts de Paris, puis voyageur et découvreur, réalisateur de courts métrages, il se consacre ensuite à l’écriture de scénarios et aussi de chansons qu’il se plaira, au milieu des années 2000, à interpréter sur scène, avec celles écrites par son père. Dans son travail de créateur, il met en pratique le conseil paternel : « Reste le plus imaginatif possible ! » tout en se consacrant à la pérennisation de l’œuvre de son père.

Complément d’information :

lesmalcoiffes@orange.fr