Histoire du festival

À l’origine : un groupe d’amis issus des métiers du livre, deux chevilles ouvrières Nicole Maymat et Dominique Beaufils, associés à des amateurs passionnés qui  souhaitent contribuer à faire connaître l’art de l’illustration, encore méconnu malgré les grands noms dont il s’honore depuis plusieurs siècles.

De leur initiative va naître le Centre de l’illustration de Moulins, musée qui sous l’égide du Conseil départemental de l’Allier prendra le nom de Musée de l’illustration jeunesse, le MIJ.

Soucieux du rayonnement artistique de ce musée et souhaitant poursuivre plus encore leur travail d’acteurs culturels, ces passionnés se regroupent en association – Les Malcoiffés – et créent en 2011 le Festival des Illustrateurs. Ils rassemblent ainsi durant une quinzaine de jours des artistes prestigieux, exposent leurs œuvres originales, créent des journées de travail pour les professionnels du livre et de la lecture et font se rencontrer les artistes et le plus large public. Au fil des années lectures,  performances  et  spectacles… viennent parfaire une programmation dense et de qualité.

Grâce au soutien de nombreux partenaires publics et privés, et aux liens privilégiés développés avec les institutions départementales – Musée de l’illustration jeunesse et Médiathèque départementale – ce festival biennal a pu être pérennisé en 2013, 2015 et 2017. Il poursuivra son développement en 2019 pour sa cinquième édition.

Manifestation empreinte de convivialité et ouverte à tous, la Biennale des illustrateurs se prolonge par une exposition itinérante dans le cadre des médiathèques du département, et par de nombreuses interventions des illustrateurs dans les établissements scolaires durant toute l’année qui suit le festival, un travail d’ateliers qui participe d’une véritable éducation artistique du jeune public.